Un SVE en Moldavie pour un nouveau départ !

Je m’appelle Kévin Parent, j’ai 19 ans et je suis originaire du nord de la France. Décrocheur scolaire, j’ai arrêté les études en seconde général et je me suis engagé pendant plusieurs années dans différents projets en tant que volontaire où j’ai eu la chance d’acquérir des compétences qui me sont utiles aujourd’hui. J’ai toujours été intéressé par la communication. Autodidacte, je me suis formé par le biais de mon association à partir de l’âge de 13 ans à la création de site internet et la communication visuelle. J’ai été président pendant 5 ans d’une association (radio en ligne), via laquelle je me suis formé aux techniques de marketing digital grâce à des tutoriels et des livres, au montage vidéo, à la création de sites web et au design.

J’ai ensuite fait un service civique dans une association de prévention du SIDA. En 2013, j’ai été sélectionné comme lauréat de l’Institut du Service civique pour avoir démontré pendant mon engagement des facultés d’adaptation, d’apprentissage et un esprit d’initiative.

Le service civique m’a donné envie de continuer à m’impliquer dans des associations, à l’international cette fois, car j’ai toujours aimé voyager. Le SVE était donc un choix logique. J’avais déjà fait un échange jeune en Ukraine et je souhaitais y retourner.
J’avais trouvé un projet là-bas mais suite aux conflits qui ont frappé le pays en 2014 tous les projets ont été bloqués et j’ai dû trouver une autre association. Tout s’est fait très vite, j’ai trouvé un projet qui m’intéressait en Moldavie, j’ai eu un entretien Skype le lendemain et Tambour Battant s’est chargé de concrétiser le partenariat et de coordonner le projet. Un mois plus tard, j’étais parti !
J’ai trouvé ce projet sur la page facebook sur laquelle les associations d’accueil postent leurs offres : https://www.facebook.com/pages/Disc... | https://www.facebook.com/groups/EVS...

Une fois sur place, j’ai eu 30h de cours pour apprendre la langue (le roumain), ce qui n’est pas beaucoup. Etant en colocation avec d’autres français, qui étaient aussi mes collègues de travail, je n’ai pas tellement eu d’occasions de pratiquer la langue. Après quelques mois j’ai donc décidé de vivre dans une famille d’accueil. Je peux me débrouiller en roumain pour la vie de tous les jours.

Je travaillais dans l’association de solidarité « Vent d’Est » qui vise à soutenir les populations défavorisées. Le projet principal de l’association est la construction d’une éco-pension afin d’améliorer la situation économique d’un village Moldave.
Ma mission principale était de gérer les actions d’information et de communication de l’association (web, réseaux sociaux, newsletter, brochures, etc). J’ai créé le nouveau site web, j’ai interviewé des volontaires qui viennent prêter main forte à l’Eco-pension l’été, j’ai créé des animations vidéos pour inciter les volontaires à venir, et un site web pour le guide touristique que l’association vend.

Le SVE m’a permis de me donner l’opportunité d’utiliser mes compétences dans une association utile pour le développement de la Moldavie.

Cela m’a donné l’occasion de valider mon projet professionnel après mon SVE. Grâce à ce volontariat, j’ai trouvé un CDI en tant que digital marketing Manager pour un groupe d’entreprises, (une entreprise de désamiantage, une agence de voyage en Moldavie, et une entreprise de réseau et sécurité informatique). Il n’y a pas tellement de communication web de qualité, donc j’ai tout à faire. Et surtout, c’est un poste à distance qui me permet de voyager et j’ai d’ailleurs choisi de retourner en Moldavie ! Ensuite j’aimerai m’installer en Asie du Sud-est et rester 6 mois dans chaque pays et de continuer à m’investir dans des associations locales de solidarité.
Parallèlement je suis auto-entrepreneur ; j’ai une entreprise en ligne spécialisée dans la communication web (vidéo, site internet, Print, animation 3D, charte graphique).

J’ai vécu des expériences formidables durant cette année : j’ai voyagé et j’ai rencontré des gens exceptionnels comme je n’aurais jamais pu le faire en travaillant pour une autre association. Dans les pays de l’Est, il est peu coûteux de voyager ce qui est avantageux pour les jeunes qui souhaitent découvrir d’autres pays. J’avais la chance d’être dans une équipe qui avait l’habitude de voyager. Thierry et Tatania (les fondateurs de l’association Vent d’Est) m’ont beaucoup donné et appris sur le plan personnel, ils m’ont apporté un soutien essentiel lors des périodes difficiles. C’est en partie grâce à eux que mon expérience en Moldavie a été une réussite !

Et bien sûr merci à Tambour Battant pour leur accompagnement lors de mon SVE !

Gallerie