Quest-ce que c’est ?

Le Volontariat dans le Corps Européen de Solidarité, qu’est-ce que c’est ?

Cette activité permet aux jeunes âgés de 18-30 ans d’exprimer leurs engagements personnels de façon non rémunérée et à temps plein par le biais d’un service volontaire d’une durée de 2 mois à 12 mois maximum dans un autre pays européenne ou voisin de l’Europe. Les jeunes volontaires ont la possibilité de contribuer au travail quotidien d’organisations spécialisée dans divers domaines d’activité.
Les jeunes avec moins d’opportunités peuvent recevoir un soutien supplémentaire pour permettre leur participation et seront autorisés à partir en SVE pour une durée plus courte (au minimum deux semaines).

Les organisations participant au Volontariat Erasmus+ ont en charge :

  • Le transport international ;
  • L’hébergement, les repas et les transports locaux des volontaires ;
  • De proposer et de mettre en place les tâches et activités pour les volontaires qui respectent les principes qualitatifs du programme Erasmus+ ;
  • De fournir aux volontaires pendant toute la durée du volontariat, le soutien personnel, administratif et linguistique lié à son projet.

La participation à une activité de volontariat doit être gratuite pour les volontaires, à l’exception d’une contribution possible aux frais de transports à l’international (si la subvention Erasmus + ne couvre pas entièrement ces coûts) et à des dépenses supplémentaires non liées à l’activité.
Les principaux frais liés à la participation de volontaires à une activité de volontariat sont couverts par la subvention Erasmus + ou par d’autres moyens obtenus par les organisations participantes au projet.

Outre le soutien apporté aux volontaires par les organisations participantes, les agences nationales ou centres régionaux « SALTO » organisent des cycles de formations et d’évaluation auxquels doit participer chaque volontaire. Il se compose d’un séminaire à l’arrivée et d’une évaluation à mi-parcours (pour les missions de volontariat de 6 mois ou plus).

Les activités suivantes ne sont pas considérées comme un service volontaire dans le cadre du programme Erasmus + :

  • les activités occasionnelles et non structurées, à temps partiel
  • les stages en entreprise
  • les emplois rémunérés
  • les activités récréatives ou touristiques
  • les cours de langue
  • l’exploitation d’un volontaire comme main-d’œuvre bon marché
  • les périodes d’étude ou de formation professionnelle à l’étranger

A la fin de la mission, un certificat « Youthpass » est remis au volontaire. Il s’agit d’un outil créé par la commission européenne pour aider à identifier et valoriser les compétences acquises ou consolidées pendant la période de volontariat.

Conditions :

  • Avoir entre 17 et 30 ans ;
  • Avoir un intérêt pour les missions proposées ;
  • Aucun niveau de langue, de diplôme ou d’expérience professionnelle ne sont requis ;
  • Durée du service : 2 à 12 mois ;
  • Conditions spécifiques pour les jeunes ayant moins d’opportunités : un service de courte durée (15 à 60 jours, puis éventuellement une autre mission de longue durée).

Où partir ?

  • Pays du programme : UE, Pays candidats à l’adhésion à l’UE (Turquie, Macédoine, Lichtenstein, Islande) ;
  • Pays voisins, du continent européen (Europe de l’Est, Caucase, Fédération de Russie), pays ;
  • Pays voisins, sud-méditerranéens ;

Quel soutien ?
Une subvention de la Commission Européenne est versée directement à la structure qui coordonne le projet. Elle doit aider à couvrir les frais de transport, d’hébergement, de nourriture et de tutorat.
En plus de tout ça, les volontaires reçoivent de l’argent de poche et leur protection sociale est assurée. Ils bénéficient également d’un soutien linguistique.

Pourquoi s’engager dans un SVE ?

Le Service volontaire européen est une expérience de vie.
Le SVE permet aux jeunes de découvrir d’autres cultures, rencontrer d’autres personnes d’autres pays. Les jeunes découvrent et vivent une expérience de citoyenneté active en se rendant utile aux autres.
Le SVE est aussi une véritable préparation à l’insertion dans la vie active. En participant au SVE, les jeunes acquièrent de nombreuses compétences (apprentissage d’une langue étrangère et de nombreuses autres compétences (techniques, sociales, citoyennes..) qu’ils pourront valoriser dans leur parcours d’insertion.