Le Corps Européen de Solidarité

Mon expérience de volontariat au CRM

Salut !
Je suis Teresa, je suis italienne et en janvier j’ai commencé mon service de volontariat au Centre de Réadaptation de Mulhouse (CRM).

Je suis venue ici pour donner des cours d’anglais conversationnel et aider dans l’animation socioculturelle du centre, mettant en place des ateliers en langue anglaise et aidant à organiser des sorties culturelles et des évènements pour les stagiaires : des personnes ayant un handicap et qui sont au centre pour suivre une formation.
J’ai choisi ce projet en particulier pour rendre service en mettent à disposition mes compétences et pour apprendre à vivre dans un environnement bien différent par rapport à celui d’étudiante auquel je suis habituée.
J’ai été accueillie très chaleureusement au CRM, par les employées comme par les stagiaires, ce qui m’a permis de bien m’installer et de mener toute sorte d’activité avec beaucoup d’enthousiasme.

Le virus a été un vrai coup de tonnerre. Un mois et demi après mon arrivée, je me suis vue renfermée dans ma chambre, plus de cours, plus d’animation, plus de sorties avec les autres volontaires que je venais de connaitre.
Pourtant, cette situation m’a rendue plus consciente de mes actions et m’a même beaucoup appris sur la culture française.
Au début du confinement j’étais beaucoup confuse, je n’arrivais pas à comprendre certains choix et réactions des gens qui m’entouraient, seulement parce qu’en Italie ils avaient réagi de façon différente, d’après ce que j’entendais par mes ami.e.s et mes proches. Alors, j’ai essayé de mettre de côté ma vision du monde pour comprendre pleinement ce qui poussait les personnes autour de moi à agir d’une certaine façon, ce qui m’a bien aidé à voir les choses sous un autre angle.

Après le premier mois de confinement, j’ai repris le travail et maintenant je continue mes cours d’anglais à distance et, puisqu’il n’y a plus de stagiaires au centre, je participe au projet de garde d’enfants pour les enfants des employé.e.s du CRM.

Je ne peux pas savoir si mon service de volontariat aurait été mieux sans cette pandémie, mais ce que je sais, c’est que sans aucun doute j’en sortirai enrichie ! :)

Gallerie