Le Corps Européen de Solidarité

Mon expérience de volontariat

Je suis Ferah, je viens de la Turquie et j’ai 23 ans. Je travaille, en tant que volontaire, dans Centre Socio-Culturel du Val d’Argent, service périscolaire, où je m’occupe des enfants de 3-7 ans. On mange, on joue et on fait des activités ensemble.

Quand je suis venue en France, je ne pouvais pas bien parler français. Maintenant je crois que je parle mieux qu’avant grâce aux enfants et mes collègues. J’aime beaucoup mes collègues, ils sont toujours très gentils et ils m’aident à parler mieux français. Ils m’ont beaucoup manqués durant la période de confinement et j’ai hâte de retourner au travail.

Je connais mieux la culture France depuis que je vis ici. Les repas, les traditions et coutumes, style de vie... J’ai rencontré de nouvelles personnes qui viennent d’autre pays. J’ai appris à être libre en habitant seule et loin de ma famille ; c’st la première fois que je ne vois pas ma famille depuis 8 mois. C’est dur mais grâce à cela je me suis développée. J’ai gagné en expérience en vivant ici. Peut-être je déménagerai après l’école.

Je conseille à tous mes amis de participer au Corps Européen de Solidarité !

Ensuite, ça fait deux mois tout le monde est dans le confinement à cause de Virus Covid-19. J’espère que tout se passera bien. En fait, c’était bien rester dans la maison, parce que j’avais beaucoup du temps pour étudier le français, regarder les séries et les films, lire les livres, faire du sport.. J’ai découvert de nouvelles méthodes pour améliorer la langue. Et puis on s’assoit toute la journée alors je fais du sport chaque jour.

Bref, le confinement m’a donné beaucoup du temps pour réfléchir et pour me reposer. Et d’autre part, je parle mieux français qu’avant grâce à mon séjour en en France.

Je suis très contente d’être là en tant que volontaire !!

Ferah Irmak

<article266|cycle>

Gallerie